Vous êtes ici : Accueil > Bonheur > Quelques trucs pour se remonter le moral

Les rubriques
Derniers commentaires
    • laurie: moi aussi je stress car je vais devoir chanter devant ma classe en cours de musique (je suis en 4éme)...
    • Adama: On peut tous être des personnes négatives (on peut traverser des périodes particulièrement difficile et être...
    • JonathanDRAI: Superbe piqure de rappel. La zone de confort n’est que la frontière de vos connaissances. Il y a...
    • Eliniel: Qu’Est-ce que j’aimerais réussir à penser comme vous !
    • Farfadet: Merci de m’avoir orienté sur ce test… ça confirme, ça étonne et ça pose questions : tout ce que...
    • Bertrand Théraulaz: Bonjour Rémi, Tout d’abord nous vous remercions pour votre blog et pour avoir parlé de...
    • Vincent: Excellents conseils ! Je travaille aussi avec Outlook (j’avais 2007 il y a quelques semaines,...
    • Greg: Bonjour Vous avez très bien résumer les situations qui peuvent opposer deux personnes sur leurs points de vue ....
  • Citation du jour

    " Savoir sourire: quelle force d'apaisement, force de douceur, de calme, force de rayonnement ! "

    Guy de Larigaudie (1908-1940) - écrivain français

    Inscrivez-vous

    et vous recevrez gratuitement cet ebook contenant plus de 60 pages de conseils pratiques pour mieux profiter de la vie.

    Recueil des articles 2009

    Recommandé

    Quelques trucs pour se remonter le moral

    Avoir le moral

    Avoir le moral

    Un sondage récent1 nous apprend que les français n’ont pas le moral. Ils seraient les plus pessimistes  parmi les habitants des 53 pays dans lesquels cette enquête a été menée, très largement devant des pays en guerre tels que l’Irak ou l’Afghanistan qui eux sont plutôt optimistes.

    Pas besoin de chiffres pour avoir une idée des différences de niveau de vie entre ces pays. Alors pourquoi les français, comme beaucoup d’européens d’ailleurs,  n’ont pas le moral face à la crise financière actuelle?

    La perte de moral face aux perspectives économiques

    N’ayez pas peur, je n’ai pas l’intention de faire une analyse détaillée, ni de porter des jugements, il s’agit juste de partager avec vous les réflexions qui me sont venues à l’esprit lorsque j’ai découvert cette nouvelle.

    Une personne qui vit dans un pays en voie de développement rêve probablement d’améliorer sa situation et cela lui apporte de l’énergie, de l’enthousiasme, de l’optimisme.

    Par contre on peut perdre le moral parce que l’on s’attache seulement à l’aspect négatif des circonstances dans lesquelles nous évoluons, qu’elles soient réelles, probables ou bien souvent imaginaires.

    La personne qui possède déjà un niveau de vie très supérieur à la moyenne mondiale a peur de perdre quelque chose. De perdre son confort, son emploi, sa sécurité et tombe logiquement dans le pessimisme.

    Il n’est pas facile de faire la part des choses entre le nécessaire et le superflu, entre ce qui apporte du bonheur véritable et ce qui n’apporte que du plaisir passager. Il est encore plus difficile d’accepter d’en perdre une partie même si c’est la partie superflue, celle dont on devrait pouvoir se passer finalement.

    Se remettre en cause n’est pas évident pour beaucoup d’entre nous. Perdre son emploi, et se lancer dans la recherche d’un autre, demande une force morale importante. D’autant plus si l’on a une famille, des dettes à rembourser, en résumé: déjà des difficultés à assumer la vie au quotidien.

    Sans en arriver là, il faut aussi considérer comme normal que de temps en temps nous ayons une baisse de moral.

    Voyons comment s’en sortir et retrouver le bonheur.

    Comment se remonter le moral


    Comme cela dépend de la situation réelle et de la mentalité de chacun, il n’existe pas de remède miracle, que je sache. Je vous propose donc une liste de conseils, de trucs que j’applique quand le besoin se fait sentir.

    • Si vous avez perdu le moral à la suite d’un échec, le principe est de se convaincre que tout échec est une leçon que nous recevons. Il faut analyser ce qui s’est passé et trouver les aspects positifs de la situation, il y en a toujours: que dois-je changer? Que dois-je éviter de faire la prochaine fois? Quelles autres solutions sont possibles? Est-ce vraiment si grave que cela? Qu’ai-je appris? Quelle décision je prends maintenant?
    • Dites vous que ce qui vous arrive est finalement peu de chose par rapport à la gravité des situations vécues par d’autres personnes. Encore une fois trouvez du positif dans votre propre situation. D’autres s’en sont sorti, alors moi aussi je vais m’en sortir!
    • Détendez-vous. Occupez votre esprit à quelque chose de différent plutôt que de vous lamenter. Lisez ou relisez un livre que vous appréciez beaucoup, voyez un film qui vous détend, faites du sport ou tout simplement partez marcher une demi-heure sans but précis.
    • Se reposer peut aussi avoir un effet bienfaisant. Si vous pratiquez la relaxation c’est le moment d’en tirer parti.
    • Rencontrez des personnes positives. Partagez vos émotions, écoutez et ressentez celles de l’autre.
    • Faites un cadeau à quelqu’un de votre entourage ou à vous même. Jouissez des remerciements qu’il provoque. Ça réchauffe le cœur.
    • Riez. Rire aux éclats a des effets bénéfiques sur notre organisme et notre moral. C’est démontré. Cliquez sur le lien en bas de ce billet pour voir des vidéos2 qui devraient vous dérider.
    • Chantez et dansez avec la Compagnie créole3
    • Raccrochez les wagons. Agrippez-vous à un rêve concret, à un projet, à un plan à mettre en œuvre immédiatement. Se jeter dans l’action regonfle le moral.

    Avoir le moral, être optimiste: un état d’esprit

    Pour avoir le moral, le meilleur moyen est de ne pas le perdre!

    • Le matin, au lieu de ressasser la liste des contraintes qui risquent de vous tomber dessus au cours de la journée, pensez aux aspects positifs que vous allez certainement vivre: situations, rencontres, moments de détente, etc…
    • Le soir, avant de vous endormir, repassez le film de votre journée et relevez ce que vous avez fait de positif. Planifiez ce que vous allez faire de bien le lendemain.

    J’aimerai savoir comment vous vous y prenez lorsque vous traversez des périodes de pessimisme. Dites-nous donc comment vous vous remontez le moral, ou celui des autres, en laissant un commentaire ci-dessous!

    1 Télécharger les résultats du sondage sur les perspectives économiques dans le monde. (format PDF) Attention au moral!

    2 http://nicolas.20minutes-blogs.fr/archive/2007/01/08/vous-voulez-rire-la-video-pour-se-remonter-le-moral-est-ici.html

    2 plus ici: http://www.youtube.com/user/skypelaughterchain

    3 C’est bon pour le moral

    Partagez!

    13 réponses à “Quelques trucs pour se remonter le moral”

    • Merci pour cet article très intéressant.

      Et merci pour ce que vous faites et les nombreux articles de qualité de votre blog que je découvre ce soir !

    • Fraizdbois dit :

      Quand je n’ai pas le moral, je vais me balader dans la nature oubien nager puis me délasser dans l’espace bien-être (sauna-hammam-jakuzi).
      Autrement (ou en plus), je me fais plaisir avec un bon plat au traiteur (asiatique par ex) ou avec une bonne pâtisserie de la boulangerie.
      Ou les 2, un peu d’effort et de réconfort !
      S’ensuie une bonne discussion au tél avec une copine et hop, ça devrait aller mieux…

    • lydie dit :

      moi, pour remonter le moral des autres je leurs raconte des blagues ou bien je tourne carrément l’histoire qui leur fait mal en ironie. pour ma part je n’ai jamais réussi a me remonter le moral c’est plus facile pour les autres!

    • sarah dit :

      merci pour ce texte Remi tu es super.

    • Olivia dit :

      Rien pour moi ne marche ses tres plate mais pour d’autre personne sa peux marcher :( :( :(

    • meme dit :

      tout est relatif, s’il n’y avait pas de bas, on aurai jamais pu se sentir en haut. la réussite n’est pas finale, l’échec n’est pas fatal, seul compte le courage de continuer, c’est ce qu’il faut se dire. on ne sais jamais ce qui est bien pour nous. tu te dis j’ai échoué!! c’est toi qui te dis ça. mais en fait tu ne sais rien, rien du tout. tu ne sais pas ce qu’il aurait pu engendrer comme conséquence ce que tu considère toi comme une réussite. non plus ce que tu considère comme échec. fais confiance en l’avenir et fonce

    • Rémi dit :

      Merci beaucoup Claire pour partager votre propre expérience.
      Comme toujours il n’y a pas « la » solution face à un problème mais de nombreuses pistes vers une solution.
      C’est à chacun de nous de trouver celle qui lui convient le mieux.
      J’ajouterai même qu’il ne faut pas forcément chercher une solution mais plutôt la créer…par rapport à ses propres circonstances.

    • Claire dit :

      Bonjour, en cas de sévère déprime, je prends des magazines idiots et je les feuillette en ne regardant que les pubs. En général, du moins à première vue, elles ont pour but de vous flatter, de vous attirer. Sinon, j’achète une dizaine de timbres et je découpe des demandes de catalogues, des demandes de renseignements sur tout et n’importe quoi. Sur le coup, ça distrait et ensuite pendant une bonne période la boîte aux lettres se remplit. Je conseille de demander des brochures de voyage ou de tourisme. Je me suis fait un classeur anti-déprime avec des articles de psycho et des articles comme celui-ci pris sur le net.ça me fait un réflexe pour me sortir du marasme : ouvrir le livre et le feuilleter. Sinon, j’ai quelques bouquins de pensée positive en poche traduits de l’américain, et rien que la traduction me fait rire ou sourire.Au pire, se coucher et faire une sieste, si possible pas trop longue. Régresser, relire des BD comme Astérix ou se projeter un de Funès. Faire le tour du quartier, parfois , c’est dur, mais ça fait du bien. Si je ne sais pas quoi faire, et que je m’ennuie mortellement, je décore une jolie boite en carton avec des papiers de toutes sortes. Je vais sur le net et je tape « rire, s’amuser, positive, s’éclater, trucs  » et je surfe . C’est rare qu’une idée ne me fasse pas rire, ou ne me distrait pas une minute. Merci pour votre article, j’avais une baisse de moral, et je m’aperçois que j’ai quelques stratégies pour remonter la pente. Bonne journée ! :)

    • camille dit :

      je n ai pas compris car je n ai que 11 ans

    • Samira Meska dit :

      merci pour ces conseils trés utiles.

      Ce qu’il faut comprendre, c’est que la vie n’est jamais stable, c’est des haut et des bas, et heureusement que c’est ainsi, sinon celui qui souffre, ne s’en sortira jamais.

      Pour celui qui vient de tomber dans l’echec, il faut qu’il sache qu’il est entrain d’apprendre comment faire durer son prochain bonheur, qu’il passe par une étape nécéssaire et inévitable vers la réussite.

      si on découvre pas nos erreurs, ça ne veut pas qu’on est parfait, ça veut dire qu’on est toujours dans l’erreur.

      Heureusement qu’on veillie, c’est un bon signe, ça veut dire que le temps passe, donc on guérri. car certaines blessures n’ont q’une seule thérapie: Le temps. seul capable de réparer l’irréparable.

      Samira

    • j´ai bcp apprécié cet article, merci.

    • Bravo Rémi pour ce regard.
      En coaching la solution essentielle consiste souvent à changer le regard que l’on porte à sa réalité.
      je vous propose une lecture et un point de vue dans ce sens(L’expérience optimale Csikszentmihalty « Vivre »)
      Pour Améliorer notre vie on peut s’attaquer aux conditions extérieures ou modifier notre perception et interprétation du monde

      La qualité de la vie dépend plutôt de la qualité de l’expérience vécue, de l’ordre de la conscience.

      Ce n’est pas ce que nous possédons qui améliore la qualité de la vie, mais ce que nous éprouvons vis-à-vis de nous même.

      Bien à vous
      Gérard

    Laisser un commentaire

    CommentLuv badge

    Ce blog utilise premium CommentLuv ce qui vous permet d'ajouter vos mots-clé à la suite votre nom si vous avez 3 commentaires approuvés. Utilisez votre vrai nom suivi de @ vos mots-clé (maximum de 3)