Vous êtes ici : Accueil > Santé > Sport > Entrainement cérébral : sudoku ou sport?

Les rubriques
Derniers commentaires
    • Jorge: La flexibilité c’est vraiment le truc! Je souvent la exercite trop!
    • MARION: En fait, c’est une technique… pour avoir toujours raison. On n’avance pas, là.
    • ANANOU Félicité: J’aime bien vos articles. Ils sont d’une aide importante. Merci.
    • Delahaye: Bonjour, Un sujet très intéressant sur lequel on pourrait débattre ! 🙂 Pour ma part j’ai des grosses...
    • Martyknight: Super utile surtout pour des sujets de rédaction en français
    • Aurélien: Merci de nous faire part de vos arguments, et de faire partie du web 😉
    • Wendy: Bonjour, sa va faire 1 moi que je déprime suite a un déménagement et le fait d’avoir repris les études...
    • madjid: Merci énormément 🙂 c’est a partir de la que en constate la puissance de la pensé positif
  • Citation du jour

    " Le plus haut degré de la sagesse humaine est de savoir plier son caractère aux circonstances et se faire un intérieur calme en dépit des orages extérieurs. "

    Daniel Defoe (1660-1731) - écrivain britannique

    Inscrivez-vous

    et vous recevrez gratuitement cet ebook contenant plus de 60 pages de conseils pratiques pour mieux profiter de la vie.

    Recueil des articles 2009

    Entrainement cérébral : sudoku ou sport?

    Entraînement cérébral et exercice physique

    Entraînement cérébral et exercice physique

    Avec l’apparition de tous les programmes et jeux qui vantent les bienfaits de l’entrainement cérébral, il est logique de se poser la question de leur efficacité.

    Certains affirment que cela ne sert à rien. Mais alors faut-il oublier l’idée d’un entrainement cérébral ou y-a-t-il une autre solution?

    Les jeux d’entrainement cérébral

    Le marché des jeux dédiés à l’entrainement cérébral est en pleine expansion. Toutes les consoles de jeux, les téléphones portables, des sites sur Internet vous proposent de connaitre votre « âge mental » et de vous entrainer pour l’améliorer. Cela n’est d’ailleurs pas sans provoquer parfois des conflits de génération. Si, si, je l’ai vécu!

    En fait ce ne serait qu’une bonne exploitation commerciale de la peur de vieillir qui nous envahit tous plus ou moins au fil des années.

    Je ne vais pas développer cet aspect et je vous renvoie à cet article « La vérité sur les jeux d’entrainement cérébral« . Il reprend les résultats de plusieurs études qui démontrent que ces jeux restent des jeux et que leur efficacité pour développer les capacités de raisonnement ou de mémoire ne sont pas démontrés.

    Par contre j’ai découvert récemment un article dans la revue espagnole « Mente y Cerebro » (nº 47, auteur Steve Ayan) qui démontre que l’exercice physique régulier et modéré est bénéfique au cerveau et à l’esprit.

    L’entrainement cérébral par l’activité physique

    Pour beaucoup la pratique d’une activité sportive est synonyme d’effort physique, de sueur, de sacrifice avec bien souvent des résultats loin des buts recherchés comme maintenir son corps en forme, perdre des kilos en trop ou encore être admiré par les autres.

    En fait pratiquer un exercice modéré et régulier est suffisant pour stimuler et maintenir son corps en bonne santé.

    De plus des scientifiques soutiennent que l’exercice physique non seulement renforce le cœur et les muscles mais aussi qu’il augmente la capacité mentale et la résistance.

    Des études du cerveau ont permis de découvrir l’existence de substances (facteurs de croissance) qui permettent l’augmentation de son irrigation sanguine et le renouvèlement des neurones, deux points essentiels pour l’activité du cerveau. On a aussi découvert que l’activité physique augmente la production de ces substances.

    Aussi bizarre que cela paraisse, il est aujourd’hui prouvé que l’exercice physique soutenu fortifie les activités mentales, même plus qu’un entrainement cognitif direct ou un entrainement cérébral tel que le propose certains jeux.

    La conclusion semble donc bien que l’exercice physique est plus recommandable que les mots-croisés et autre sudoku pour maintenir en forme votre matière grise.

    D’autres études démontrent également que la pratique régulière d’exercices physiques peut freiner la dégénérescence de l’activité mentale propre à la vieillesse.

    Le Pr. Larson (Université de Washington, Seattle) a constaté que les personnes sportives souffrent rarement de la maladie d’Alzheimer.

    Tiens à propos une petite blague: Quel était le prénom d’Alzheimer? À la personne qui dit « Je ne sais plus » on lui rétorque: « …ça commence comme ça! ». Au fait la bonne réponse c’est : Aloïs

    Bien sûr l’action sur le cerveau de cette activité physique dépend des personnes et en particulier de leur âge.

    Conseils pour réaliser des exercices physiques bénéfiques à l’entrainement cérébral.

    La fréquence, l’intensité et la durée des exercices à réaliser dépendent de chacun d’entre nous: de notre âge, de notre santé, de notre forme physique, cependant il existe quelques principes généraux qui peuvent vous servir.

    • La règle de base : 3×30.Trois fois par semaine durant 30 minutes: c’est la fréquence idéale pour le système cardiovasculaire. On peut faire une promenade, courir, faire une ballade en vélo ou nager. Tout cela s’en trop s’arrêter en chemin si possible. Les personnes jeunes et en bonne condition physique peuvent courir quatre fois par semaine pendant une heure.Si vous êtes débutant dans cette pratique, commencez par deux fois quinze minutes par semaine.Ce qui compte c’est la régularité. Le mieux est de planifier cette activité physique à des moments choisis de la journée et de la semaine.
    • Les meilleurs résultats à long terme s’obtiennent en maintenant un rythme régulier, qui ne provoque pas de fatigue. Par exemple: courir sans s’essouffler ou en pouvant maintenir une conversation avec une autre personne. Il existe une fréquence cardiaque idéale pour chaque personne qui est de l’ordre de 70% de sa fréquence cardiaque maximale.
      Cette dernière dépend de votre âge, voici une formule pour la trouver: ôtez votre âge de 220. Dans mon cas 220 – 61 = 159 pulsations/minute. Et donc pour la fréquence idéale lorsque je fais mon footing : 159 x 7/10 = 111 pulsations/minute.
    • Pas de précipitation. Si vous n’avez pas l’habitude de faire de l’exercice, allez-y progressivement. Par exemple commencez par deux fois quinze minutes de course à pied puis augmentez progressivement pour atteindre trois fois quinze minutes après un mois, puis trois fois 20 minutes après deux mois et trois fois trente minutes après trois mois. C’est à vous de sentir quand vous pouvez augmenter.Notez bien que je ne parle pas de performance, ni de distance parcourue, ni de vitesse, mais d’un exercice physique bénéfique à l’entrainement cérébral. Il ne s’agit pas d’une préparation pour le marathon de New York! Souvenez vous que cette activité physique ne doit pas vous fatiguer mais au contraire vous donner la pêche pour le reste de la journée.C’est l’entrainement que nous faisions chaque matin lorsque j’étais pilote: un échauffement pour démarrer la journée en pleine forme! Nous appelions cela du « trotting ».
    • Ajoutez à tout cela une bonne hygiène de vie : manger, boire et dormir suffisamment. Si un jour vous ne vous sentez pas en forme pour l’exercice du jour, n’hésitez pas à vous reposer plutôt qu’à forcer la machine. Bien sûr cela doit rester exceptionnel au nom du principe de régularité des exercices.
    • Si vous avez des difficultés à respecter votre planification d’activité physique, un dernier conseil: trouvez vous un ami ou un collègue avec qui partager cette activité. Cela vous motivera et vous fera passer un bon moment avec cette personne.

    J’espère vous avoir donné une raison supplémentaire pour pratiquer régulièrement une activité physique. C’est bon pour la santé, c’est anti-stress et en plus ça aide à renforcer le cerveau. Alors plus de doute: un peu de sudoku pour se détendre et un peu de course à pied pour la forme et l’entrainement cérébral!

    5 réponses à “Entrainement cérébral : sudoku ou sport?”

    • mobiky says:

      Il y a mille et une façons de faire du sport !! A chacun de trouver la sienne 😉
      Bravo Rémi pour votre article, ça motive !

    • caroline says:

      bonjours je dois completer un dm de mot croise et c’est sa capacité a augmente par l’activite physique il y a 12 lettre merci en avance

    • Adoxia says:

      C’est rigolo comme la logique est similaire, pour entraîner un muscle dans une logique de performance sportive, ou le muscle cérébral par excellence, le cerveau.

      A quand des coachs spécialiste du développement cérébral 🙂

    • claudie says:

      bonjour Rémi,

      Je vous remercie pour tous vos conseils qui me paraissent très convaincants mais je n’arrive pas à les mettre en pratique car je sens un effet de saturation. Je ne sais pas si c’est un état de fatigue ou épuisement physique ou intellectuel puisque j’ai repris mes études et je prépare une licence le soir et en dehors de mes heures de travail. J’ai vraiment envie de réussir mon diplôme et je suis à bout de souffle.
      Merci pour d’autres conseils
      Cordialement

    • Roland says:

      Merci Rémi pour ce article. J’avoue que j’ai souvent essayé mais ça n’est jamais aller loin. J’ai toujours trouvé d’excuse pour arrêter. Je pense que le dernier conseil de ce article me va bien. je vais le mettre en pratique et j’espère ça ira.

    Laisser un commentaire