Vous êtes ici : Accueil > Bonheur > Faire face aux difficultés quotidiennes

Les rubriques
Derniers commentaires
    • Kelly: Cet article date… Mais je suis tombée dessus et je le trouve intéressant. Chez moi c’est mon...
    • Marcus: Je aimé vraiment cet article court mais très motivant.merci Rémi tu m’as vraiment aider
    • sachou: Merci beaucoup et que Dieu vous bénisses.
    • sachou: Cc j’ai vraiment apprecie votr article mw oxi je ve perdre du poids mais en vingt grace a vos conseil...
    • Rémi: Merci beaucoup Georges Emmanuel. Je suis heureux que mes publications te soient utiles. Ton commentaire me...
    • Georges Emmanuel: Salut à toi Rémi Je n’ai pas l’habitude de laisser des commentaires. Mais j’ai...
    • Frédéric: Un projet de vie est le plus grand challenge à réussir.
    • Frédéric: Post pertinent
  • Citation du jour

    " Attendez avec humilité et patience l'heure de la naissance d'une nouvelle clarté. "

    Rainer Maria Rilke (1875-1926) - écrivain autrichien

    Inscrivez-vous

    et vous recevrez gratuitement cet ebook contenant plus de 60 pages de conseils pratiques pour mieux profiter de la vie.

    Recueil des articles 2009

    Faire face aux difficultés quotidiennes

    À chaque difficulté une solution

    À chaque difficulté une solution

    Chaque jour nous amène son lot de difficultés. Problèmes graves ou simples complications passagères forment partie des évènements qui jalonnent notre vie. C’est à chacun d’entre nous de s’adapter pour y faire face.

    Si vous savez sortir victorieux des difficultés qui vous tombent dessus, vous êtes en quelque sorte un héros, au quotidien. Dans le cas contraire vous risquez d’en devenir la victime.

    Voyons comment continuer à avancer malgré les difficultés rencontrées.

    S’adapter aux difficultés.

    Nous sommes le résultat de 2,5 millions d’années d’évolution et nous en sommes là grâce à notre extraordinaire capacité d’adaptation qui nous a permis, en tant qu’espèce humaine, de survivre à des situations extrêmement difficiles. Imaginez un peu la vie pendant la préhistoire, les cavernes, les animaux féroces qui rodent, le froid glaciaire, la découverte du feu…

    Si l’Homme a été capable de s’adapter pour surmonter des épreuves fondamentales pour sa survie, pourquoi ne serait-il pas capable de faire face à ses difficultés (presque) quotidiennes et en comparaison bien souvent insignifiantes?

    Ce bagage historique fait que nous sommes préparés pour affronter des situations même si elles nous semblent à priori impossibles. Nous avons en nous les ressources, les facultés, le potentiel, pour nous adapter et vaincre les difficultés que nous rencontrons sur le chemin de la vie.

    Admettre que les difficultés existent.

    Face aux situations difficiles ou imprévues, la première réaction doit être de les admettre. C’est la réalité, la vie n’est pas toujours rose. Rencontrer une difficulté fait donc partie de la vie.

    Il ne faut pas pour cela tomber dans la fatalisme et la résignation mais au contraire voir les problèmes comme des opportunités. Comme des occasions de nous connaître mieux, d’apprendre quelque chose de nouveau, ne nous améliorer.

    Face à une difficulté nouvelle, il ne faut pas se lamenter et commencer à accuser les autres ou les circonstances des maux qui nous arrivent. Il faut garder la tête la plus claire possible et commencer à chercher une solution.

    Les options possibles.


    Lorsque nous rencontrons des difficultés nous n’avons que deux options possibles: éviter (fuir) ou faire face (se battre). Bien entendu selon le choix que nous ferons le résultat sera différent et nous devrons en assumer les conséquences.

    Si nous considérons la difficulté comme un mur infranchissable, nous allons renoncer à la recherche d’une solution. C’est probablement ce que nous choisirons si nous nous sentons impuissants parce que nous ne voyons pas de solution ou parce que nous n’avons pas l’énergie ou le courage nécessaires pour appliquer la bonne solution.

    Si nous choisissons de fuir, nous laissons le problème inchangé. Or vous savez, comme moi, que les problèmes se règlent très rarement seuls.

    Une situation de manque, ou de conflit, peut demeurer latente et le risque le plus probable est que le problème resurgisse à quelque temps de là. Avec plus d’intensité.

    Si au contraire nous sommes capables de considérer la difficulté comme un défi à relever, alors nous serons tentés d’y faire face et de chercher à résoudre le problème. Même si nos ressources actuelles ne permettent pas une solution immédiate, nous allons commencer à y réfléchir, à rechercher des informations, des moyens, des connaissances et éventuellement de l’aide.

    Le choix va dépendre des circonstances et de beaucoup de facteurs, posez-vous des questions:

    • la difficulté est-elle réelle?
    • Peux-t-on la contourner?
    • ai-je vraiment besoin de la résoudre?
    • si je ne la résous pas, quelles conséquences cela aura-t-il? Pour moi, pour les autres? Dans mon travail, dans ma vie familiale, dans ma vie privée?
    • ai-je les moyens d’y répondre? Si non, que dois-je faire pour les trouver: me former, faire appel à quelqu’un?

    Les conséquences

    Sans entrer dans des notions trop philosophiques, disons que le problème est lié à un besoin et que c’est la satisfaction de ce besoin qui est en cause.

    Si le problème n’est pas résolu, le besoin n’est pas satisfait et nous nous sentons frustrés, déçus, malheureux. Le moral est atteint. Nous perdons la confiance en nous, nous devenons incapables de trouver des solutions.

    Au contraire si le besoin est satisfait, nous nous sentons nous-même satisfaits, contents, heureux. Nous sortons renforcés de l’épreuve. C’est évidemment le meilleur choix.

    Quelques conseils pratiques pour finir.

    • Face aux difficultés, notre esprit à tendance à fuir, à se distraire vers quelque chose de plus facile. Il faut donc rester bien concentré sur le problème à résoudre.
    • Ne pratiquez pas la politique de l’autruche, ça ne mène nulle part.
    • Ne pas « s’évader » dans les excitants, l’alcool, la drogue … Ça complique tout!
    • Ne vous bloquez pas sur le problème mais recherchez des solutions.
    • Décomposez le problème en plusieurs parties et traitez les parties une par une. Chaque petite victoire vous rend plus fort pour attaquer la partie suivante.
    • Écrivez votre plan d’attaque et commencez à agir.
    • Soyez vous-même et ayez confiance en vous.
    • Aimez la vie malgré les difficultés!

    Quand quelqu’un me dit: « J’ai un problème », ma réponse est la suivante:

    « Quelle chance! Seulement un …  et combien de solutions? »

    15 réponses à “Faire face aux difficultés quotidiennes”

    • vanessa says:

      Bravo Rémi pour votre blog
      et MERCI de nous faire partager ces articles très intéressants et surtout qui nous apportent énormément vous êtes un don du ciel !

    • Hary says:

      Bravo Remi pour cet article,je n aime pas les politiques d autruche.vous avez trouve les mots justes pour chaque chose.je suis entierement d accord avec vous.je vais accrocher au mur quelques unes de vos citations pourque je ne les oubli pas et pourqu elles guident les pas de mes enfant .

    • Guimel says:

      Reussir sa vie, c’est faire la volonté du christ.

    • Jérôme says:

      J’adore ce passage : « Il ne faut pas pour cela tomber dans la fatalisme et la résignation mais au contraire voir les problèmes comme des opportunités. Comme des occasions de nous connaître mieux, d’apprendre quelque chose de nouveau, ne nous améliorer. »
      C’est en gros ce que je dis souvent à mon entourage (une difficulté est une opportunité de s’améliorer). Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort n’est ce pas ?

    • Amy says:

      L’article est très intéressant. Il m’a permis de me recentrer. Merci Rémi. Vous avez toujours de bons sujets.

    • John says:

      Toutes mes félicitations Rémy pour ce article. Frachement je me retrouve dans tes conseils que je trouve judicieux. Des problèmes, des difficultés tous nous en aurons mais très souvent nous donnons la responsabilité à quelqu’un d’autres ou du moins nous cherchons une occasion pour les fuir. Ce genre de conseils nous permettrons de surmonter les difficultés et les problèmes parce qu’ils sont faits pour être vaincu et non vécu. Merci!
      +1

    • Rémi says:

      Merci à vous tous pour ces commentaires et en particulier:

      @Thomas : super l’article de Chritian et bien vu, si j’ose dire!

      @pastou : j’imagine que c’est dur… Il faut absolument arriver à déconnecter des problèmes au moins quelques instants, se dire qu’on a connu pire et qu’on s’en est sorti, qu’il y a pire. Je sais piètre consolation! Peut-être pratiquer la relaxation. Trouver du positif, il y en a toujours.

      @Mounéisa: ça me fait plaisir de vous retrouver…

      Amicalement,
      Rémi

    • Mounéissa says:

      L’article est très intéressant. Il m’a permis de me recentrer. Merci Rémi. Vous avez toujours de bons sujets.

    • barry ibrahima says:

      franchement cet article me rejouis et m’encourage d’avantage à résiste devant les problémes quotidien,je te remercie infiniment pout tout ces effors consentis.
      Bon début de semaine

    • Yahouza says:

      Bravo !Remy, je suis très édifié par cet article. Tes conseils sont judicieux et très pratiques. Merc!

    • LOUIS Wattson says:

      Toutes mes félicitations Rémy pour ce article. Frachement je me retrouve dans tes conseils que je trouve judicieux. Des problèmes, des difficultés tous nous en aurons mais très souvent nous donnons la responsabilité à quelqu’un d’autres ou du moins nous cherchons une occasion pour les fuir. Ce genre de conseils nous permettrons de surmonter les difficultés et les problèmes parce qu’ils sont faits pour être vaincu et non vécu. Merci!

    • pastou says:

      Très bon article mais les pbs depuis + de 20 ans sont lassants. Toute ma vie n’a été que problèms et même si j’y ai fait face, j’en ai marre.

    • Sylvain says:

      Tout le monde a des problèmes tout le temps. Par contre, nous avons tous des réactions différentes face à nos problèmes et c’est à ce niveau que certains s’en sortent mieux que d’autres.

      Ceux qui font l’autruche vont droit dans le mur, ou plutôt dans le sol pour une autruche 🙂 Cette solution ne marche qu’à très court terme mais ne tient pas la route à plus long terme.

      En revanche, ceux qui décident d’agir pour surmonter leurs problèmes s’en sortent mieux à plus long terme. L’idéal est de mettre en place des solutions qui non seulement éradiquent le problème présent, mais en plus évitent que ce même problème ne réapparaisse plus tard.

    • Thomas says:

      Belle approche ! À mon sens (et même si bien souvent on ne le réalise pas immédiatement), chaque problème nous amène à nous dépasser… à évoluer.

      Cela me rappelle aussi cet article que j’ai lu il y a quelque temps : http://www.jesuissucces.com/blogue/2010/02/15/a-150-kmh-vers-le-succes-5-techniques-de-course-applicables-a-votre-vie/

      Christian nous disait, à sa manière, qu’il vaut mieux regarder la direction où l’on souhaite aller que le problème…

      Bon début de semaine

    Laisser un commentaire