Vous êtes ici : Accueil > Bonheur > Faut-il suivre son intuition?

Les rubriques
Derniers commentaires
    • richard quirion: J’ai 69 ans. J’ai eu tord 68 ans, car ma conscience ayant évolué, je pense différemment...
    • Youte Jean Woodly: Merçi beaucoup maintenant je sais comment et pourquoi se faire des amies.
    • Mankundu Cornélio: Après avoir lu avec intérêt les oppinions et les conseils données relativament a ceux qui ont...
    • Jorge: La flexibilité c’est vraiment le truc! Je souvent la exercite trop!
    • MARION: En fait, c’est une technique… pour avoir toujours raison. On n’avance pas, là.
    • ANANOU Félicité: J’aime bien vos articles. Ils sont d’une aide importante. Merci.
    • Delahaye: Bonjour, Un sujet très intéressant sur lequel on pourrait débattre ! 🙂 Pour ma part j’ai des grosses...
    • Martyknight: Super utile surtout pour des sujets de rédaction en français
  • Citation du jour

    " Savoir est peu de chose, l’essentiel est de savoir tirer parti de ce que l’on sait. "

    Montaigne

    Inscrivez-vous

    et vous recevrez gratuitement cet ebook contenant plus de 60 pages de conseils pratiques pour mieux profiter de la vie.

    Recueil des articles 2009

    Faut-il suivre son intuition?

    Suivre son intuition

    Suivre son intuition

    Vous arrive-t-il de ressentir comme une petite voix intérieure, votre intuition, qui subitement vous éclaire ou vous guide lors d’un choix épineux?

    Peut-on suivre son intuition à l’heure de prendre une décision?

    Il semble que oui et qu’il est même possible de développer cette faculté pour vivre mieux.

    L’intuition, un sixième sens?

    Il est surprenant de découvrir comment plusieurs archéologues, au premier coup d’œil, ont l’intuition qu’une statue supposée très ancienne est fausse. Pourtant des experts du musée californien J. Paul Getty l’ont reconnue comme véritable. Quelques temps plus tard, la vérité éclate et les experts s’étaient bien fait bernés par de faux documents!

    C’est ce que nous rapporte le journaliste Malcom Gladwell dans son livre “La Force de l’intuition”.

    Ne vous êtes vous jamais dit, après un échec: “J’en étais sûr, j’aurais du suivre ma première idée”. Quelque chose en vous vous “disait” ce qu’il fallait faire. Mais vous n’y avez pas cru. Ou encore vous n’avez pas pu le démontrer “rationnellement” à la personne qui devait prendre la décision dans le cadre d’une réunion de travail par exemple.

    Longtemps rejetée par les scientifiques, l’intuition est aujourd’hui une faculté du cerveau humain reconnue et étudiée.

    Il s’agit d’une forme d’intelligence présente en chacun d’entre nous et qui nous amène dans certaines circonstances à trouver des réponses, des solutions qui surgissent spontanément sous forme de conviction, de sensation, de sentiment d’avoir raison, tout cela sans aucune explication rationnelle.

    L’intuition ne se présente pas toujours comme une petite voix intérieure mais aussi sous la forme d’une réaction physique comme ressentir des palpitations ou avoir les mains moites sans raison apparente.

    Selon la neurologue Régine Zékri-Hurstel (“Le temps du goût”) l’explication de l’intuition est la suivante : “En réalité pour les neurosciences, il s’agit pour une bonne part d’informations sensorielles captées par notre cerveau mais qui ne parviennent pas à notre conscience… Notre cerveau arrive directement aux conclusions et nous fait prendre des décisions sans que nous ayons conscience des perceptions subliminales qui nous y ont conduits.”

    Notez que les informations sont d’origine sensorielles: c’est à dire du domaine du ressenti, des émotions, du subconscient, donc en relation directe avec notre cerveau droit celui de la créativité, de la vision globale.

    Peux-t-on se fier à son intuition?


    On trouve de nombreux témoignages de personnes qui suivent systématiquement leur intuition quand il s’agit de prendre des décisions importantes: placements en Bourse, choix stratégiques, sélection de personnel.

    Tous les leaders et tous les cadres utilisent en partie leur intuition, leur instinct.

    Laurent Lapierre, professeur HEC, Montréal

    On peut donc admettre que l’intuition de certaines personnes est digne de confiance. Je dis de certaines personnes car en fait je crois que cela dépend des circonstances.

    Les archéologues qui ont la sensation que la statue est fausse sont des spécialistes, des personnes qui possèdent une énorme connaissance sur le sujet et même si ce n’est pas un raisonnement logique qui les amènent à leur conclusion, celle-ci est forcément basée sur le savoir enfoui au plus profond de leur mémoire.

    Si votre intuition est directement en rapport avec un sujet que vous connaissez bien, sur lequel vous avez réfléchi longuement, il est probable que le raccourci que va prendre votre cerveau pour vous servir la solution, sous forme d’intuition, sera très probablement digne de confiance.

    Dans les autres cas il vaut mieux être prudent et évaluer les avantages et les inconvénients de la solution qui nous apparait.

    Comment favoriser votre intuition

    Il existe aujourd’hui une tendance à prendre en compte son intuition et même à la développer.

    Utiliser son intuition permet d’être plus créatif, d’être visionnaire, d’aller au bout de son potentiel et de prendre de meilleures décisions, selon Michèle Cyr, coach d’affaires canadienne.

    Voici les points-clés qu’elle met en valeur pour y parvenir:

    1. Tout d’abord, il faut y croire.
    2. Il faut être à l’écoute de soi-même.
    3. Être calme intérieurement.
    4. Être ouvert à l’imprévu.
    5. Avoir le courage d’agir selon ce que nous dicte cette petite voix.

    La meilleure préparation commence donc par la relaxation qui va vous permettre de trouver le calme intérieur puis d’entrer à l’écoute de vous-même. Il faut oublier, “faire taire”, votre conscient, votre cerveau rationnel pour laisser “causer” votre subconscient sous forme de pensées qui apparaissent sans suite logique, sans raison apparente.

    Un autre exercice pratique consiste à rechercher dans le passé, les circonstances où vous avez reçu un message de votre intuition: une pensée ou une manifestation physique: palpitations, sensation de bien-être, voix intérieure. Notez ce qui s’est passé à ce moment là. Qu’avez-vous ressenti? Quelle décision avez-vous prise? Pourquoi avez-suivi ou pas votre intuition? Cela s’est-il confirmé comme étant la bonne solution? Etc.

    Finalement, sachez que suivre votre intuition c’est vivre en harmonie avec vous-même, encore un pas de plus vers le bien-être intérieur, vers le bonheur.

    7 réponses à “Faut-il suivre son intuition?”

    • Chris says:

      Bonjour a vous.
      Je Continue a apprendre a lâcher prise,et cela me permet d arriver a suivre parfois mon intuition..
      J ai pu constater que le doute est un fléau très parasitant pour moi. J en ai conscience,je pense donc être sur le bon chemin. Alors je continue a apprendre a avoir fois en moi même.. Pour ressentir pleinement mes sensations et suivre mon intuition.
      et quand je ne doute pas.. C est une réussite,parfois cela devient même presque magique ..
      pouvoir ressentir toutes ses vibrations est très surprenant. .
      je suis d accord avec vous . Ce n ai que du bonheur,quand on y arrive.
      Merci a vous Rémy

    • BAILE says:

      faire confiance à sa cloche intérieure(j ‘aime bien cette image de Louise L.Hay ) Merci pour cet article Rémi .

    • Bailo says:

      bonjour Remi,
      je dois dire que cet article est vraiment interessant. Peut de gens savent ce mettre en relation avec leur subconscient ou reside l’intuition. Je suis de nature à ecouter mon fort interieur et cela ne me trahit jamais.
      encore merci

    • Rémi says:

      Tout â fait d’accord Loudie…

    • LOudie ludjy ELPY says:

      Il y a des réponses qui arrivent au galop (daplon)comme si on savait de quoi on parlait,l’intuition est une bonne chose qu’on doit cultiver tous les jours pour que ça puisse arriver à son point fini.

    Laisser un commentaire