Vous êtes ici : Accueil > Objectifs > Gagner > Prendre des risques pour réussir

Les rubriques
Derniers commentaires
    • Kelly: Cet article date… Mais je suis tombée dessus et je le trouve intéressant. Chez moi c’est mon...
    • Marcus: Je aimé vraiment cet article court mais très motivant.merci Rémi tu m’as vraiment aider
    • sachou: Merci beaucoup et que Dieu vous bénisses.
    • sachou: Cc j’ai vraiment apprecie votr article mw oxi je ve perdre du poids mais en vingt grace a vos conseil...
    • Rémi: Merci beaucoup Georges Emmanuel. Je suis heureux que mes publications te soient utiles. Ton commentaire me...
    • Georges Emmanuel: Salut à toi Rémi Je n’ai pas l’habitude de laisser des commentaires. Mais j’ai...
    • Frédéric: Un projet de vie est le plus grand challenge à réussir.
    • Frédéric: Post pertinent
  • Citation du jour

    " Attendez avec humilité et patience l'heure de la naissance d'une nouvelle clarté. "

    Rainer Maria Rilke (1875-1926) - écrivain autrichien

    Inscrivez-vous

    et vous recevrez gratuitement cet ebook contenant plus de 60 pages de conseils pratiques pour mieux profiter de la vie.

    Recueil des articles 2009

    Prendre des risques pour réussir

    Des risques pour réussir

    Des risques pour réussir

    “Qui ne tente rien n’a rien” nous dit l’adage, cela devrait nous motiver à prendre des risques pour atteindre nos objectifs.

    Pourtant combien de fois nous n’osons pas prendre une décision ou réaliser une action ou dire les mots qui nous viennent à l’esprit?

    Pourquoi avons-nous peur de prendre des risques?

    Beaucoup de raisons nous empêchent d’oser dans les moments décisifs: la peur de l’échec, la peur des autres, la peur du non, le manque de confiance en soi en fait.

    Il est étonnant de découvrir que les dictionnaires associent systématiquement la notion de risque à celle d’échec sans même mentionner que de la prise de risque il en résulte aussi, et même surtout, le succès.

    Des preuves? En voici deux célèbres:

    • Vincent Van Gogh disait: “Que serait la vie, si nous n’avions pas la valeur d’essayer quelque chose d’autre?”. Et il savait ce qu’il disait avec ce style totalement différent de celui des autres peintres. Un style critiqué, incompris et même rejeté à son époque. Et pourtant aujourd’hui ses toiles font partie des plus célèbres et des plus chères. On le traitait de fou aux cheveux roux. Il a pris le risque de s’exprimer comme il le sentait et … il a réussi.
    • Dans le domaine de l’athlétisme, dans les années 60, un jeune étudiant américain a commencé a exécuter le saut en hauteur en se lançant de dos vers la barre. Tout le monde sautait alors en rouleau ventral ou en ciseau. En 1968, aux jeux olympiques de Mexico, il a obtenu la médaille d’or du saut en hauteur avec un bond de 2,24 mètres. Il s’agit de Dick Fosbury et cette technique porte maintenant son nom. Evidemment on l’avait traité de fou et on lui avait dit qu’en sautant ainsi il allait se tuer. Il a osé … il a réussi.

    Prendre des risques pour surmonter les difficultés

    Ce n’est pas que nous ne faisons pas les choses parce qu’elles sont difficiles, mais plutôt que nous les rendons difficiles parce que nous n’osons pas les faire.

    Sénèque

    Il faut se convaincre que les choses qui paraissent difficiles ne le sont finalement pas tant que ça si nous acceptons de prendre quelques risques et si nous avons le courage de dépasser les appréhensions et les doutes qui nous empêchent d’agir.

    Si vous voulez inviter un(e) ami(e) au cinéma et que vous n’osez pas lui poser la question de peur d’une réponse négative. Je peux vous assurez que vous n’irez pas au cinéma ensemble!

    D’autres idées me passent par la tête mais je vous laisse les deviner Clignement d'œil

    Et si nous échouons? Et bien il faut en tirer les leçons pour la prochaine fois.

    L’expérience la plus connue est probablement celle de Thomas Edison qui avant d’obtenir une ampoule électrique qui fonctionne, telle que nous la connaissons aujourd’hui, a du fabriquer des milliers de prototypes qui échouaient les uns après les autres.

    Avec son équipe il a déposé 1093 brevets avant de trouver la solution!

    Il avait la foi, le courage, la persévérance … il a réussi.

    Quand un enfant veut quelque chose, abandonne-t-il après le premier non reçu? Certainement pas, il insiste et insiste encore et obtient ce qu’il veut dans la majorité des cas, n’est-ce pas?

    Alors pourquoi ne pas en faire autant quand nous sommes adultes?

    N’oubliez pas: le plus grand des risques c’est de ne pas risquer!

    14 réponses à “Prendre des risques pour réussir”

    • karine says:

      Tomber 7 fois, se relever 8 fois ! dit un proverbe …

      et puis une prise de risque peut être mesurée pour éviter de gros dégats !
      Karine

    • Elvariste Patrick says:

      Il est des fois on ne se sent pas venir l’encouragement de dire ou de faire le truc qu’on aimerait faire ,mais grace a la motivation ou du moins l’envie de reussir dans la vie,on oserait agir en vue de prouver qu’on peut trouver la solution.

    • Merci Rémi pour l’article.
      Quand vient le temps de prendre un risque on peut également regarder s’il est possible de revenir en arrière si jamais on n’est pas satisfait du résultat. Chaque fois que je décide de sortir de ma zone de confort, j’identifie un mentor à qui je demanderai conseil avant de baisser les bras. Ce que je ne veux surtout pas c’est être paralysé par une peur.

    • yvette bagula says:

      Bonjour!

      Il faut se demander lorsqu’on dit prendre le risque
      qui nous vient à l’esprit de prendre le risque. C’est jésus fils de Dieu croit ou pas c’est lui le guide et il faut y penser.merci

    • pierre says:

      Ce thème apparemment anodin ou même évident, est d’une grande importance et actualité aujourd’hui. Dans beaucoup de domaines aujourd’hui, le monde a besoin d’hommes et de femmes qui prennent des risques pour que des problèmes puissent trouver des solutions: prendre par exemple des risques pour la paix, pour plus de justice et de solidarité. Je pense ici à ce que j’appelle le risque du courage et de la vérité objective qui nous manque tant aujourd’hui.

    • Florent says:

      Bonjour à Tous,

      Je pense que tout a été dit à travers les commentaires de mes prédécesseurs. La prise de risque a toujours été un point crucial dans tout progrès qu’il soit social, scientifique, que sais-je,…
      Creuser un tunnel(sous la manche), un canal(de suez et panama)présente des risques (en pertes de vies humaines possibles, matériels ou financiers). Cependant s’en tenir au résultat qu’un tel ouvrage peut apporter en terme d’évolution dans les transports, le jeu en vaut la chandelle.
      Quand le besoin de progresser se fait sentir,prendre des risques, c’est avant tout refuser le statuquo, en se disant qu’on a tout à y gagner si l’on se secoue.

      Merci Rémi pour ce billet.

    • Pascal HAMENOU says:

      Merci encore une fois pour ces conseils très utiles. C’est vrai qu’il faut toujours oser et on en perd rien mais on y gagne toujours.
      la vie est faite de haut et de bas. Il faut risquer pour apprécier ces niveaux de vie.

      Une fois encore merci et bonne journée

      Pascal

    • Noël says:

      <>

    • Josée Turcotte says:

      Voici mes réflexions de ce jour: je me demande actuellement de quelle façon que je pourrais m’organiser pour vraiment que ma vie et tout ce qui l’entoure soient fonctionnels. Je sais qu’on a tous la capacité de composer avec les éléments et d’aller toujours plus loin, de se surpasser. Je suis devant des inconnus et aussi à la découverte de ce que je peux devenir. C’est dans ce sens mes risques et aussi la confiance en soi que cela peut représenter pour se lancer dans de nouvelles fonctions. Je me rend compte qu’on est tous dans un cheminement et en apprentissage et c’est ce processus de continuité qui rejoint votre message de ne pas avoir peur d’essayer en s’améliorant à chaque essai de quelque chose. Cette idée de risque peut devenir possiblement la clé d’une éventuelle réussite. Dans chaque cas cependant on a à faire toujours des efforts pour avoir la discipline personnelle et la persévérance tout en devant se garder en forme pour avoir l’énergie d’accomplir quelque chose en laquelle on croit être important de réaliser. Donc dès que l’on met en marche quelque chose, on doit tout organiser en fonction de ce nouvel élément dans notre vie et donc transformer tout ce qui l’entoure pour adapter notre vie à ces nouvelles fonctions.

      Sur ce je dois de ce pas aller rencontrer mes nouveaux défis. Mais pour toujours sans relâche foncer vers l’avant demande de la motivation et le désir de vivre, mais souvent la motivation au départ est plutôt le besoin de survivre. Pouvoir profiter et apprécier la vie qui passe est un luxe que personnellement je n’ai pas pu entrer dans ma vie. Il reste de cette vie trop rempli de combats inachevés, une trop grande nostalgie et regret ainsi qu’une profonde peine et aussi une peur de pouvoir m’apercevoir que la vie peut être quelque chose de très bon, d’exhaltant. Je dois aller maintenant composer avec cette amertume et tenter d’entrer dans mes pensées des inspirations positives et constructives. Josée

    • super Rémi
      un autre image
      Enfant lors de l’apprentissage de la marche si je n’ose pas prendre le risque de marcher, je ne risque pas un jours de le faire.
      Et pourtant les chutes sont nombreuses!!!
      Chacun à son propre niveau de prise de risque, et pour suivre ton billet il ne faut pas choisir les extrêmes.
      ni trop ni trop peu!
      Bien à vous
      Gérard

    • alphadi says:

      merci, on dirait que c’est Dieu qui m’envoyé sur votre site. vraiment j’ai des problèmes et je sais qu’en applicant vos conseils je ferrai des miracles. même pour draguer une fille c’est difficile. une fois encore merci.

    • Anita says:

      Il est vrai qu’il faut se poser la question : « qu’est ce que j’y perds » ? Certains risques impliquent d’autres personnes et c’est là qu’il y a frein. Etre le pilier familial, la branche qui permet la continuité dans des conditions normales des études, ou d’assurer la prise de risque d’un proche, ne permet plus d’envisager une prise de risque pour soi même, ou alors en révisant les ambitions… La vie est faite de choix pour soi même mais aussi pour ceux qui sont proches de nous…

    • Justin says:

      Merci Rémi pour cet article très inspirant.

      Tout comme toi, je pense qu’il est très important de prendre des risques, de sortir de sa zone de confort.

      Il est cependant certain que tout le monde a peur de se lancer dans une nouvelle aventure et la meilleure chose pour passer outre et de se poser une petite question : « Qu’est-ce que je peux y perdre ? ».

      99% du temps, on remarque alors qu’on a vraiment rien à y perdre et que justement, on a tout à y gagner.

      Et ce qui est encore mieux, c’est qu’à partir de ce moment là, on ne peut même plus appeler ça « un risque » 🙂

    Laisser un commentaire