Vous êtes ici : Accueil > Bonheur > Profitez du temps qui passe

Les rubriques
Derniers commentaires
    • richard quirion: J’ai 69 ans. J’ai eu tord 68 ans, car ma conscience ayant évolué, je pense différemment...
    • Youte Jean Woodly: Merçi beaucoup maintenant je sais comment et pourquoi se faire des amies.
    • Mankundu Cornélio: Après avoir lu avec intérêt les oppinions et les conseils données relativament a ceux qui ont...
    • Jorge: La flexibilité c’est vraiment le truc! Je souvent la exercite trop!
    • MARION: En fait, c’est une technique… pour avoir toujours raison. On n’avance pas, là.
    • ANANOU Félicité: J’aime bien vos articles. Ils sont d’une aide importante. Merci.
    • Delahaye: Bonjour, Un sujet très intéressant sur lequel on pourrait débattre ! 🙂 Pour ma part j’ai des grosses...
    • Martyknight: Super utile surtout pour des sujets de rédaction en français
  • Citation du jour

    " Le meilleur moyen de se préparer à atteindre un objectif, c’est de s’imaginer qu’on l’a déjà atteint. "

    Dominique Glocheux - Extrait du La boss génération

    Inscrivez-vous

    et vous recevrez gratuitement cet ebook contenant plus de 60 pages de conseils pratiques pour mieux profiter de la vie.

    Recueil des articles 2009

    Profitez du temps qui passe

    Profiter du temps qui passe

    Profiter du temps qui passe

    Gérer le temps qui passe est une chose, savoir en profiter en est une autre.

    Courir de tous les côtés en cherchant à faire le maximum de choses ne peut qu’engendrer du stress.

    Le grand changement se produit quand vous arrivez non seulement à faire ce que vous voulez, mais, et surtout, quand vous aimez ce que vous faites. Vous pouvez alors savourer le temps qui passe.

    Le temps qui passe c’est la vie

    Le temps est l’essence même de la vie disait Benjamin Franklin et il ajoutait ce conseil : « Aimes-tu la vie? Alors ne gaspilles pas ton temps ».

    C’est le sentiment du temps qui passe qui nous donne la conscience que nous sommes en vie, avec un passé, un présent et un futur.

    Le passé et le futur sont des notions mentales qui nous permettent d’avoir une histoire personnelle et une projection dans l’avenir mais la seule réalité, la vie, c’est le temps présent.

    La notion du temps qui passe

    Selon les psychologues nous pouvons mesurer le temps qui passe de deux façons: objectivement et subjectivement.

    Le temps objectif est celui que nous indique une horloge. C’est une convention, un accord global à l’échelle de notre planète. C’est l’heure officielle, celle sur laquelle nous réglons notre vie sociale: repas, travail, loisirs, repos …

    Le temps subjectif, lui, est un temps personnel et unique qui correspond à l’adaptation de notre rythme personnel avec le temps objectif ou social. C’est notre horloge interne qui nous informe de notre propre rythme par rapport au temps social.

    En fonction de notre référence personnelle et du temps réel, nous pouvons considérer certaines personnes comme lentes, tranquilles, tandis que d’autres nous semblent rapides, excitées. De la même façon certaines personnes se sentent mieux dans les grandes villes, avec leur vie trépidante alors que d’autres préfèrent la campagne et son rythme de vie plus paisible.

    C’est le temps subjectif qui nous fait ressentir le temps qui passe différemment. Comme vous l’avez déjà vécu, certains moments peuvent paraître des éternités et d’autres passer trop rapidement.

    Concernant la relativité du temps, j’aime beaucoup cette citation :

    Le temps est souvent trop lent pour ceux qui attendent, il est aussi trop rapide pour ceux qui craignent.  Parfois il peut paraître long pour ceux qui pleurent et il est si court pour ceux qui se réjouissent.  Mais… pour ceux qui s’aiment… le temps n’existe pas…

    William Shakespeare

    Le temps qui passe ne serait une préoccupation qu’à partir de la quarantaine. La preuve j’en parle!

    Ce qui est certain c’est que lorsque je plonge dans mes souvenirs j’ai effectivement l’impression que dans mes jeunes années je ne me posais  pas de question … je profitais du temps qui passe, je vivais au présent. Je suppose qu’il en est de même pour vous.

    Vivre c’est convertir notre temps en expérience


    C’est ce que nous faisons à chaque instant qui fait notre vie. Si l’expérience est agréable, tant mieux, nous avons passé du bon temps.

    Mais ce n’est pas toujours le cas. Certaines expériences, certaines activités doivent être réalisées même si nous n’en avons pas vraiment envie comme accomplir certaines tâches de la vie quotidienne ou professionnelle, patienter dans une file d’attente, supporter les embouteillages, …

    Nous devons aussi faire face à des situations plus difficiles, plus douloureuses au cours desquelles le temps semble se ralentir.

    Pour être heureux il faut que toutes ces expériences qui font notre vie soient des expériences agréables, enrichissantes dans la grande majorité des cas.

    Cela sous-entend qu’il est important non seulement  – de faire ce que nous aimons,  mais également – d’aimer ce que nous faisons.

    Même dans les circonstances les plus ennuyeuses ou douloureuses il faut rechercher le plaisir. Il faut être disponible avec la totalité de son être, avoir ses sens en alerte pour sentir, voir, entendre, toucher, goûter et apprécier le moment présent.

    Nous ne vivons qu’une fois et chaque instant est unique et irréversible. Le moment où j’écris ce billet en pensant à vous est unique comme le plaisir que je ressens en le faisant. L’instant où vous lisez cette phrase est unique. Tirez-en du plaisir, il ne reviendra pas! C’est le temps qui passe, c’est votre vie qui passe.

    6 conseils pour savourer le temps qui passe:

    Voici six conseils à mettre en pratique pour encore mieux savourer le temps qui passe. Ils sont extraits d’un article de la psychologue espagnole Carmen Vázquez, présidente de l’Association Espagnole de Thérapie Gestalt, paru dans la revue espagnole Menta Sana.

    • 1. Cherchez votre rythme de vie.
      Ne vous surchargez pas d’activités qui vous amènent à courir sans cesse et à être stressé en permanence.
      Réservez vous des temps libres pour être avec vous même.
      En dehors des obligations, comme le travail et autres engagements réellement inéluctables, ajustez votre temps à votre rythme personnel.
    • 2. Synchronisez vous avec votre horloge interne.
      Rappelez vous que pratiquement tous les processus de votre corps sont contrôlés par votre horloge interne.
      L’organisme accorde à chaque moment un traitement personnel. La majorité des personnes sont actives de jour tandis que certaines le sont de  nuit. Dans la mesure du possible, adaptez vos activités a votre horloge interne. Cela fait des miracles.
    • 3. Cultivez votre temps libre.
      Souvent nous croyons que nous sommes victimes du rythme rapide et stressant de notre environnement, que l’origine de nos troubles est extérieur à nous. Mais en réalité ce qui nous tourmente c’est la sensation que notre propre rythme nous échappe des mains.
      L’activité continuelle nous fatigue, nous empêche d’avoir des réflexions profondes et réduit la qualité des relations avec les autres.
      C’est pour cela que nous avons besoin de moments de calme, de loisir, de repos.
    • 4. Vivez chaque instant.
      Entrainez votre perception et vos sens à capter les petits détails du moment présent, ceux qui réconfortent.
      À chaque instant, au fil de la journée, recherchez  les petites satisfactions  dans ce que vous faites.
      Trouvez l’harmonie qui, malgré le stress et la monotonie, se trouve autour de vous.
    • 5. Apprenez à vous concentrer.
      Vous devez vous concentrer entièrement sur ce que vous faites à chaque instant. Ne laissez pas votre esprit partir dans le passé à la recherche de souvenirs, ne vous échappez pas dans le futur pour programmer l’étape suivante.
      Rappelez vous que chaque instant est unique et qu’il est chargé de magie. Apprenez à découvrir cette magie.
    • 6. Suivez vos préférences.
      Notre monde, parfois, est plein de possibilités et d’urgences.Vous ne pouvez pas tout faire en même temps. Il faut donc apprendre à hiérarchiser et faire des choix, ce qui implique aussi de rejeter ce que vous ne voulez pas.
      Deux questions simples peuvent vous aider à choisir:
      « Dois-je faire cela maintenant, à cet instant précis? » et « Faire cela est-il vraiment nécessaire et justifie-t-il de renoncer à faire autre chose? »
      Si vous répondez oui, il n’y a plus de doute … faites-le!

    « Ceux qui emploient mal leur temps, sont les premiers à se plaindre de sa brièveté »

    Jean de La Bruyère

    Alors employez bien le temps qui passe et savourez la vie!

    4 réponses à “Profitez du temps qui passe”

    • Pascal HAMENOU says:

      Merci pour cet article combien de fois intéressant. Nous pouvons vraiment profiter de notre temps si nous savons ce que nous devons en faire.
      Merci beaucoup

    • Josée Turcotte says:

      le 3 octobre 2010

      Bonjour Rémi, je crois comprendre que je peux vous laisser un message ici. Je suis en voyez-vous même dans ces lectures que vous m’envoyez. Je n’arrive plus à gérer ce temps. Je suis débordée avec un travail qui est diversifié présentement. Je dois faire beaucoup de préparation: cours de chant, cours de piano, animatrice du chant à l’église, je chante devant une foule et je la dirige, j’anime une foule et je suis organiste dans une autre paroisse. Je suis complètement absorbée par ces noueaux emplois et je dois m’adapter à la vitesse de l’éclair. Je fais présentement semblant comme si j’aurais fait tout cela toute ma vie, alors que pour chanter devant une foule à animer, bien c’est la première fois que je fais cela. Alors j’imite ceux que j’ai déjà vu faire. Et personne ne se préoccupe de mon état émotionel, de ma nervosité, si j’ai dormi, si je suis malade, comme avoir mal à la gorge et devoir chanter etc. J’en aurais très long à vous dépeindre. Tout ce que je puis vous ,c’est que ce qui me permet de tenir le coup c’est le fait que pour moi, toutes ces activités représentent un défi que mon expérience me permet d’affronter avec toutes les difficultés qui peuvent survenir et que le fait de désirer relever tous ces défis, il se passe que je ne sais d’où cela peut venir, mais je commence à trouver l’énergie nécessaire et la créativité nécessaire ainsi que la volonté à accomplir ces tâches. Je n’ai pas de minute à moi et je manque de temps pour tout. Si je veux que cela fonctionne je ne peux avoir de repos. je ne peux pas poursuivre ces commentaires car le …
      Je vous reparlerai de cela un jour…

      Josée Turcotte

      Ps Comment faites-vous pour penser à toutes ces choses, et pour moi ce qui compte c’est de bien penser pour mieux orienter mes actions. Aussi, je suis en contact sociaux et je ne possède pas ce qu’il faut pour vraiment rejoindre les gens et échanger. Je ne sais pas quoi dire aux gens et comment dire et ce qu’il faut dire. Je suis dans le noir total, comme enfermée dans une boîte. C’est à peine si je réussi à maîtriser mes différentes activités.

    • Sophie says:

      Merci de partager avec nous ces conseils ô combien utiles!
      J’aime l’expression « savourer le temps qui passe » alors que j’avais plutôt l’habitude de parler d' »instant présent »…Il y a une mobilité dans le temps qui passe, qui me plaît bien !

    • Bèyon Bernard BAKO says:

      Merci beaucoup pour cet article.Je commence par comprendre que nous sommes nous même responsable de certains échecs dans nos vies de chaque jour.Au lieu de nous concentrer sur l’essentiel( présent = ce que nous faisons aujourd’hui)nous passons plus de temps à pleurnicher, à nous culpabiliser.Le temps mal depensé ou du moins gaspillé aujourd’hui nous rattrape demain.

      Encors merci mon très cher REMI

      Cordialement
      Bèyon

    Laisser un commentaire