Vous êtes ici : Accueil > Objectifs > Gagner > Se forger un mental gagnant

Les rubriques
Derniers commentaires
    • Nicolas: Votre liste est intéressante. Comme vous le dites, le point le plus important est d’être convaincue...
    • Mike Hunt: Get pranked
    • Unknown: Je pense que si tu veux avoir du succes, vous devez avoir d’ambition.
    • Chew Kok: Hay Hay!!!
    • richard quirion: J’ai 69 ans. J’ai eu tord 68 ans, car ma conscience ayant évolué, je pense différemment...
    • Youte Jean Woodly: Merçi beaucoup maintenant je sais comment et pourquoi se faire des amies.
    • Mankundu Cornélio: Après avoir lu avec intérêt les oppinions et les conseils données relativament a ceux qui ont...
    • Jorge: La flexibilité c’est vraiment le truc! Je souvent la exercite trop!
  • Citation du jour

    " À quoi bon soulever les montagnes, quand il est si simple de passer par-dessus? "

    Boris Vian (1920-1959) - écrivain français

    Inscrivez-vous

    et vous recevrez gratuitement cet ebook contenant plus de 60 pages de conseils pratiques pour mieux profiter de la vie.

    Recueil des articles 2009

    Se forger un mental gagnant

    Se forger un mental gagnant

    Un mental gagnant

    Aujourd’hui tous les sportifs de haut niveau ont un « coach ». Le coach prend en compte l’aspect psychologique de la compétition en plus de l’aspect technique de la performance pure.
    Pourquoi ne pas appliquer ce concept à votre vie professionnelle ou personnelle?

    Voici quelques réflexions qui peuvent vous aider à vous forger un mental de gagnant.


    Avant d’attaquer ce sujet, un petit détail. Connaissez-vous l’origine du mot anglais « coach »? Et bien tout simplement du français coche et donc cocher. Celui qui conduit la voiture par extension celui qui vous guide pour arriver à votre destination, tout simplement!
    Pouvez-vous être votre propre cocher? Comme toujours cela dépend de plusieurs facteurs: d’où vous partez, où vous voulez arriver et de quels moyens vous disposez pour réaliser le parcours. Ajoutez également le type de région que vous allez traverser: facile, difficile, amie, hostile, des brigands?

    Je commence bien sûr par une allusion au sport, avec l’exemple du golf. Tout d’abord parce que je le pratique (pas autant que je le souhaite, pour le moment …) mais surtout parce que le résultat au golf ne dépend que de celui qui tient le club (ce qui sert à frapper la balle!) c’est à dire le joueur lui-même.

    Vous commencez par passer des heures (et des semaines) à apprendre la technique et lorsque vous frappez régulièrement les balles avec plusieurs clubs différents, vous commencez vos premiers parcours … et à rater beaucoup de coups. Pourquoi? Parce que les conditions ont changé. Vous jouez maintenant « de vrai » au golf, vous êtes accompagné de joueurs qui jouent mieux (ou pire) que vous. En un mot malgré vos capacités techniques d’exécuter correctement un swing (le mouvement de frappe), vous êtes destabilisé psychiquement parce que vous vous mettez de la pression, vous vous comparez aux autres, vous voulez démontrer que vous êtes bon.

    Cette situation vous pouvez la rencontrer tous les jours dans votre vie quotidienne dès que vous rencontrez une situation qui vous oblige à sortir de votre zone de confort: rencontre avec un nouveau client potentiel, nouveau collègue, nouvelle relation (sentimentale ou pas), première fois que vous utiliser une nouvelle voiture ou un nouveau programme informatique, etc, etc.

    Pour certains c’est stimulant et pour d’autres c’est démoralisant. Le résultat dépend donc bien d’une attitude mentale.

    Se forger un mental gagnant passe par l’imagination et la confiance en soi.

    Vous devez être convaincu que  » Tout ce à quoi l’Homme pense, veut et croit, il peut le réaliser ». Vous êtes donc capable de le faire et vous allez le faire! Je ne dis pas du jour au lendemain, pas de miracle non plus!

    L’imagination créatrice joue un rôle déterminant dans le développement du mental. Pour revenir au golf, Severiano Ballesteros a écrit qu’après avoir frappé un coup il s’enferme dans sa bulle et se dirige vers la balle en ne pensant qu’au coup suivant, il imagine la trajectoire de la balle dans l’air, il voit l’impact de la balle sur le green.

    Notez l’utilisation du présent. La visualisation se fait au temps présent, elle n’est ni future (je ferai), ni hypothétique (je ferais). Vous ne doutez pas de ce que vous allez obtenir. C’est de l’autosugestion, c’est la méthode Coué, appelez cela comme vous voulez, mais soyez convaincu que si vous ne croyez pas dur comme fer que vous allez réussir, cela n’est pas prêt d’arriver.

    N’oubliez pas:

    • Votre attitude mentale est fondamentale pour réussir dans vos projets.
    • La visualisation positive du résultat attendu est la base d’un mental gagnant.
    • « Les limites de notre esprit sont celles que nous lui donnons »

    3 réponses à “Se forger un mental gagnant”

    • La présence d’un coach nécessite d’avoir un échange entre celui qui est coaché, et le coach. C’est primordial !

      Le coach va apprendre celui qu’il dirige, pour jouer sur les leviers importants !

    • ful says:

      Salut,je suis un jeune homme ivoirien qui apres avoir perdu mon boulot,je me fais plaquer par ma fiancée pour qui j’ai payé les cours et aidé à avoir du boulot.Je suis moralement abattu,je n’ai plus de force et je me bats seul pour éléver notre fille de 19 mois. Que dois-je faire pour surmonter cela!!!!!!!!

    • aza says:

      bonjour je suis un jeune tennis man benino russe,j’ai un probleme!! quand je joue contre un adversaire inférieur à moi j’ai la pression avant et pendant le match ce qui fait que je perds en fin de compte vu que je suis incapable de jouer calmement et normalement; je doute sur mon coup.aidez moi car j’en souffre enormement!!!!

    Laisser un commentaire