Vous êtes ici : Accueil > Bonheur > Se libérer des soucis inutiles

Les rubriques
Derniers commentaires
    • richard quirion: J’ai 69 ans. J’ai eu tord 68 ans, car ma conscience ayant évolué, je pense différemment...
    • Youte Jean Woodly: Merçi beaucoup maintenant je sais comment et pourquoi se faire des amies.
    • Mankundu Cornélio: Après avoir lu avec intérêt les oppinions et les conseils données relativament a ceux qui ont...
    • Jorge: La flexibilité c’est vraiment le truc! Je souvent la exercite trop!
    • MARION: En fait, c’est une technique… pour avoir toujours raison. On n’avance pas, là.
    • ANANOU Félicité: J’aime bien vos articles. Ils sont d’une aide importante. Merci.
    • Delahaye: Bonjour, Un sujet très intéressant sur lequel on pourrait débattre ! 🙂 Pour ma part j’ai des grosses...
    • Martyknight: Super utile surtout pour des sujets de rédaction en français
  • Citation du jour

    " Celui qui est maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde. "

    Bouddha (VIe ou Ve s. av. J.C.) - fondateur du bouddhisme

    Inscrivez-vous

    et vous recevrez gratuitement cet ebook contenant plus de 60 pages de conseils pratiques pour mieux profiter de la vie.

    Recueil des articles 2009

    Se libérer des soucis inutiles

    Se libérer des soucis inutiles

    Se libérer des soucis

    Les soucis quotidiens nous empêchent de profiter à 100% de l’instant présent. Nous avons surtout la fâcheuse tendance à ressasser toujours les mêmes préoccupations. Il a été démontré que la majorité des gens passent une grande partie de leur temps à craindre des situations ou des évènements qui n’arrivent jamais. En un mot nous nous inventons des soucis!
    La conséquence immédiate en est fatigue, nervosité et mauvaise humeur.
    Nous avons donc tout intérêt à libérer notre esprit des soucis et pensées négatives qui l’envahissent. Mais comment si prendre ?
    Bien entendu il faut rester responsable et ne pas tomber dans l’attitude inverse: l’insouciance.

    Les processus de la pensée négative


    Les pensées négatives peuvent être utiles. En voici un exemple pratique: en voiture c’est la peur de l’accident qui vous fait freiner à temps lorsque vous apercevez un obstacle sur la route. Votre cerveau détecte un risque et vous fait réagir pour l’éviter.

    Cependant une fois ce risque d’accident passé il faut l’oublier, remercier la Providence (ou vos reflexes, ou qui vous voulez) de vous en être sorti normalement et non pas dramatiser en pensant à ce qui aurait pu se passer : le choc, les blessures, la mort.

    La pensée négative est aussi un poison qui s’infiltre dans votre esprit et vous amène à ces réactions négatives qui vous font dire des mots comme: je ne peux pas, je ne veux pas, je n’y arriverai jamais, je ne suis pas fait pour ça, etc. Reconnaissez-vous ces réponses pessimistes face à un besoin d’agir ou de prendre une décision?

    Un autre aspect est aussi à prendre en compte. Lorsque nous avons le sentiment d’avoir quelque chose à faire mais ne le faisons pas, nous y repensons sans cesse pour ne pas l’oublier! De plus, par un processus de culpabilisation, nous avons tendance à ne voir que l’aspect négatif de cette absence d’action: si je ne le fais pas il va arriver ceci ou cela.

    L’idéal serait donc de changer ses pensées négatives pour des positives. Mais, par expérience, ce n’est pas simple. Aussi est-il conseillé de passer par une étape intermédiaire qui consiste à d’abord effacer ses idées négatives.

    Il existe beaucoup de livres et de méthodes qui traitent de ce sujet aussi je me limite à vous proposer un exercice simple, disons pour « déblayer le terrain ». Il s’agit d’écrire sur une feuille de papier toutes les préoccupations qui vous passent par la tête.

    Ecrire pour ne plus avoir à y penser constamment

    Puisque finalement notre esprit ressasse les soucis pour ne pas les oublier, prenons donc la peine de les écrire « noir sur blanc ». Ainsi il n’est plus besoin d’y penser en permanence pour s’en rappeler.

    Ecrire ses soucis et ses pensées négatives présente d’autres avantages:

    • réduits à des mots, les soucis deviennent plus objectifs et retrouvent leur juste poids en terme d’importance ou de priorité.
    • une fois écrits, fini la « bousculade » dans votre esprit, les soucis s’alignent les uns derrière les autres. Vous allez donc pouvoir les traiter dans l’ordre qui convient le mieux.
    • écrire vous libère. C’est l’aspect magique de l’écriture: les pensées se concrétisent, vous vous sentez déjà mieux.
    • une fois identifiées, les pensées peuvent être analysées.

    Il faut prendre des décisions

    La première décision consiste à déterminer si la préoccupation est réelle ou pas.

    Si le risque est nul ou minimal, si la solution ne dépend pas de vous, ou si objectivement vous ne pouvez rien y faire alors … ne vous chargez pas de tous les problèmes de la Terre !
    Si vous estimez qu’une préoccupation n’est pas justifiée il faut l’oublier, pardon, il faut décider de l’oublier, en lui ôtant toute importance.

    Si le problème est réel, alors cherchez des solutions possibles, choisissez celle qui vous semble la meilleure, établissez un plan d’action et mettez-le en pratique. Logiquement les soucis disparaitront!

    Evidemment cela n’est pas toujours aussi facile. Pour y parvenir il faut parfois du temps et compter sur l’aide de quelqu’un d’autre: famille, ami, collègue, spécialiste, thérapeute.

    Soyez optimiste. Voyez l’aspect positif de la solution, ce qu’elle va vous apporter, comment vous vous sentirez ensuite.
    Etre optimiste ce n’est pas rêver ou être inconscient mais au contraire prendre conscience de la réalité, avoir confiance en soi, en ses capacités et agir pour s’en sortir le mieux possible face aux circonstances du moment.

    Avec une telle attitude positive, les soucis et pensées négatives ne devraient plus vous encombrer l’esprit et laisser la place à la paix intérieure.

    9 réponses à “Se libérer des soucis inutiles”

    • chacha says:

      très interessant….

    • doudou says:

      Les soucis c’est vraiment ce qui me gene et ne me laisse jamais profiter de ma vie. Je suis jeune mais je vis comme un vieux avec ces idées négatives qui tournent dans ma tête. Peut être c’est parceque je suis perfectioniste donc pour chaque nouvel évènement important qui va passer dans ma vie je passe des jours ayant dans la tête des idées négatives qui tournent et donc qui me perturbe la vie. J’ai vraiement pas trouvé de solutions. Aidez moi …….

    • Les pensées, celles que nous avons tendance à ruminer, sont effectivement encombrantes et je partage cette idée de les écrire pour alléger notre activité mentale! C’est particulièrement efficace la nuit, quand vous vous réveillez en pensant à tout ce que vous avez à faire … mieux vaut vous lever et noter les idées qui vous passent par la tête; ainsi libérer vous pouvez vous rendormir sans problème.

    • docG says:

      personnellement j’utilise la méditation de pleine conscience
      c’est une pratique très efficace pour ne pas se laisser emporter par nos pensées négatives, source de ruminations et très présentes chez les personnes dépressives ou anxieuses.
      on peut mettre à distance ces pensées en les regardant filer comme des nuages dans le ciel sans s’y accrocher

      Être simplement spectateur de ses pensées comme au cinéma ou au théâtre peut être très libérateur

    • jocelyne says:

      je viens d apprendre quelque chose de meilleur,souvent je laisse mes soucis m envahir,sans trouver la solution mais maintenant, je doit commencer a les ecrire et trouver la solution. mercie beaucoup Remi

    • Bonjour
      Il est vrai que les pensées avec jugement (positif ou négatif)nous empêchent d’être dans le présent. Les pensées négatives qui m’envahissent viennent du fait que mes processus cognitifs sont dirigés vers ce qui nourrit les critères ou valeurs à éviter ou fuir, au lieu d’être dirigés vers ce qui peut satisfaire mes valeurs. Il me semble également difficile d’effacer, ou ignorer les pensées négatives car elles font partie de mon mode de fonctionnement. De plus, si elles sont présentes, c’est qu’elles ont une intention positive pour moi (comme par exemple la sécurité) ou une fonction qui mérite d’être prise en compte.En accueillant et en intégrer cette fonction, la pensée négative n’a plus de raison d’être. Mon mental et mes processus cognitifs peuvent alors porter leur attention vers des choses plus positives (la satisfaction de mes valeurs)

    Laisser un commentaire